Johnny Hallyday : depuis que sa mort a été démentie, sa santé vacille – WORLD MEDIAS EVENT
Culture

Johnny Hallyday : depuis que sa mort a été démentie, sa santé vacille

319vues

JOHNNY – Depuis l’annonce de sa mort par France Bleu il y a un mois, les rumeurs vont bon train au sujet du cancer de Johnny Hallyday. Selon Closer, la santé de Johnny a bien vacillé cet automne, avec une opération de la hanche et une chimiothérapie éprouvantes…

[Mis à jour le 3 novembre 2017 à 14h06] Voici avait le premier livré ces informations fin octobre. Ce vendredi 3 novembre 2017, c’est Closer qui enfonce le clou et indique que Johnny Hallyday voit sa santé vaciller en cette fin d’année. Comme son homologue Voici, le magazine people publie un article dans lequel il confirme que Johnny a bien subi des immobilisations dernièrement. Un mois après des rumeurs insistantes qui annonçaient la mort de Johnny, on apprend que la star aurait été opérée de la hanche, dans un hôpital de l’est parisien. Le tout pour la consolider, éviter une fracture et “diminuer la douleur” écrit Closer. L’information rappelle les “douleurs à la jambe” évoquées par Voici le 20 octobre, qui parlait d’un Johnny coincé chez lui. Cette fois Closer confirme que cette opération a contraint le chanteur à l’immobilisation à son domicile de Marne-la-Coquette et même à l’usage d’un fauteuil roulant pendant “une dizaine de jours”.

Johnny pourrait désormais remarcher, toujours selon Closer. Mais quand ce n’est pas sa hanche, c’est son cancer qui qui le contraint au repos. Le magazine people indique que Johnny Hallyday a aussi subi une nouvelle séance de chimiothérapie début novembre. Une séance accompagnée d’un protocole d’immunothérapie et de transfusion sanguine très éprouvant. L’article de Closer constitue en tout cas la dernière manifestation de sept mois et demi de révélations, contre-révélations, de rumeurs,  allant parfois jusqu’à annoncer la mort de Johnny… Depuis qu’il a confié à ses fans qu’il était soigné pour un cancer, le rockeur préféré des Français est en effet cerné par les on-dit.  Retour sur un feuilleton qui obsède les fans depuis des mois.

Cancer de Johnny Hallyday, la confession

Johnny Hallyday a dévoilé son cancer le mercredi 8 mars 2017 au soir. Il l’a écrit dans un court texte publié sur les réseaux sociaux. La star, ciblée par la rumeur depuis plusieurs jours, avait été contrainte de s’exprimer via un communiqué. “On m’a effectivement dépisté il y a quelques mois des cellules cancéreuses pour lesquelles je suis actuellement traité”, écrivait Johnny, qui ajoutait aussitôt que ses jours n’étaient “pas en danger”. Le chanteur a par ailleurs déclaré être traité et “suivi par d’excellents professeurs en qui [il avait] une totale confiance”. Johnny Hallyday est soigné pour son cancer au prestigieux Cedars-Sinai de Los Angeles. L’hôpital où il s’était réfugié et où il avait déjà frôlé la mort en 2009, après des complications consécutives à l’opération d’une hernie discale à Paris.

A la fin de son communiqué, Johnny évoquait d’ores et déjà un “combat” mené “fièrement avec [s]a femme Laetitia et [s]es proches”. “J’irai jusqu’au bout pour tous ceux qui m’aiment”, concluait-il. Un ton qui dénote tout de même une certaine gravité de la situation. Dans son communiqué, Johnny donne rendez-vous à ses fans et leur dit “A bientôt sur scène”.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Johnny Hallyday

Outre les rumeurs instantes depuis plusieurs jours (lire ci-dessous), ce sont aussi les révélations exclusives de Closer, le mercredi 8 mars 2017, juste avant la publication du communiqué, qui ont poussé Johnny à s’exprimer. Sur son site internet, l’hebdomadaire indiquait que notre Johnny national était “atteint d’un cancer du poumon”. Closer affirmait également que Johnny Hallyday avait “appris la nouvelle peu avant les fêtes de fin d’année”. “Johnny Hallyday souffre d’un cancer du poumon et son état de santé est aujourd’hui très préoccupant”, écrivait même le magazine people qui ajoutait que “ses proches et ses médecins [étaient] à son chevet”. “En apprenant la nouvelle, Nathalie Baye et sa fille Laura Smet se sont rendues à son chevet le 26 février dernier”, précisait encore Closer ajoutant que “de l’autre côté de l’Atlantique, les deux femmes font front au côté de Laeticia Hallyday”. Dernière information livrée par Closer ce jour-là : “un cancérologue de renom a fait le voyage Paris – Los Angeles pour l’examiner”.

La rumeur, et plus encore la publication par Closer d’informations sur l’état de santé de Johnny Hallyday, a provoqué un tollé. A l’instar des rumeurs qui avaient annoncé la mort de Jacques Chirac l’an dernier, l’affaire a pris des proportions considérables. Plusieurs anonymes se sont indignés sur Twitter du scoop de Closer, qui a, de fait, poussé le chanteur dans ses retranchements. “Pas chic”, “honteux”, voire “abject”, l’article du magazine n’a pas fait l’unanimité. Surtout quand il cherche à se faire de la publicité sur les ennuis de santé de la star en réclamant “des liens” vers son article. Et le magazine, qui avait révélé en 2014 la relation entre François Hollande et Julie Gayet, de se justifier en affirmant que Johnny Hallyday a “toujours été transparent sur son état de santé”.

Mathieu Sicard @mathieusicard

Acculé par @closerfr qui tease la publication de la révélation de son cancer, @JohnnySjh #Hallyday contraint de confirmer ce soir.
Pas chic pic.twitter.com/nqxVZKdXE4

Closer

@closerfr

Johnny Hallyday a toujours été transparent sur sa santé…

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Stéphane Larue

@larueofficiel

Quand Closer fait l’aumône pour avoir des liens vers son article sur Johnny Hallyday 😳

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Johnny Hallyday malade, des mois de spéculations

Dès le lendemain de l’annonce du cancer de Johnny Hallyday, les spéculations sont reparties de plus belle sur son état de santé. S’est engagé un feuilleton de plusieurs mois de nouvelles, venues de Johnny lui-même ou de ses proches, soufflant le chaud et le froid.

Jeudi 9 mars 2017, première apparition publique

Pour sa première apparition publique après l’annonce de son cancer, le chanteur avait tenu à aller déjeuner à Malibu (Los Angeles) pour profiter de son temps libre. Au lendemain du communiqué confirmant sa maladie, Johnny était apparu en train de conduire et de marcher en compagnie de son épouse. Devant les photographes, Johnny Hallyday s’était rendu dans un restaurant branché après avoir embrassé Laeticia (voir la vidéo). Manifestement en forme pour son âge (74 ans), Johhny arborait un look très décontracté, avec une chemise ouverte aux manches retroussées, une casquette et des lunettes de soleil. Johnny Hallyday avait toutefois dû – encore – affronter les paparazzis américains, qui aveint eu vent de la panique suscitée en France par les rumeurs. Agacé par la présence de caméras, comme repéré par Gala, il s’était déjà sérieusement agacé : “Vous allez me casser les cou***** toute la journée comme ça ? […] Je suis venu à Los Angeles pour avoir la paix !”.

Johnny Hallyday le 9 mars 2017 © Broadimage/Shutterstock/SIPA

Interrogé par RTL le même jour, Jean-Claude Darmon, ami proche de Johnny, a tenu à délivrer un message rassurant. “Il va bien, il va comme l’athlète de haut niveau que l’on connaît. Et quand il annonce qu’il est en forme, Johnny ne ment pas, il est en forme”, a-t-il affirmé avec pour preuve notamment ses nombreux coups de fil au rockeur. “Je l’ai au téléphone de façon permanente. Le téléphone, ça ne ment pas. La voix ne ment pas”, a-t-il détaillé, évoquant une voix de “gagneur”. Et s’il a craint pour la vie de son ami, Jean-Claude Darmon disait faire désormais confiance aux médecins et au traitement. “Il n’y a aucune raison de s’inquiéter”, a-t-il lancé. Selon Jean-Claude Darmon, le chanteur avait alors “vraiment le moral” et parlait même de sa tournée “d’une façon claire”.

Les messages de soutien à Johnny Hallyday se sont d’ailleurs multipliés dans les heures qui ont suivi l’annonce de son cancer, venus d’anonymes, mais aussi d’autres célébrités proches de la star. Sur RTL, le réalisateur Claude Lelouch, qui a récemment fait tourner Johnny (lire ci-dessous), a évoqué un combattant” qui a déjà fait reculer la maladie”. Jean Dujardin, resté très discret, a également assuré au même micro “penser souvent à lui et lui envoyer des messages”. Sur Twitter, où les messages abondent toujours depuis l’annonce, l’ancien animateur Bernard Montiel a immédiatement rendu hommage à son pote, “Notre Johnny INDESTRUCTIBLE !”…

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Bernard Montiel

@bernard_montiel

Notre Johnny INDESTRUCTIBLE ! @JohnnySjh @LHallyday@davidhallyday #LauraSmet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Mais, preuve que la maladie a été d’entrée prise au sérieux, Johnny Hallyday n’a pas participé à la tournée de promotion du film de Claude Lelouche dans lequel il a tourné. Le film “Chacun sa vie”, dans lequel Johnny Hallyday a tenu l’un des rôles principaux n’a fait l’objet d’aucune interview de la star. Johnny n’était pas non plus présent à l’avant-première une semaine avant la sortie du film. Et le film n’a pas été& la seule victime collatérale du cancer qui le frappe. Europe 1 a souligné que “l’idole des jeunes” a été absente des écrans radar à la même période, malgré une actualité riche : il n’a notamment pas assuré la promotion d’un autre film, “Rock’n’roll”, réalisé par Guillaume Canet.

14 mars 2017 : “Je ne vais pas me lais­ser emmer­der par la mort”

Laeticia Hallyday est distinguée par le Prix Clarins pour son engagement auprès de l’Unicef. Emue, l’épouse de Johnny évoque son mari, “source d’ins­pi­ra­tion quoti­dienne” et salue sa “déter­mi­na­tion” et sa “force dans les combats qu’il a menés”. L’intéressé réagit immédiatement sur Instagram : “Bravo mon amour pour ce prix Clarins, tu es la femme de l’année et la femme de ma vie”. Le même jour, Paris Match livrait des informations sur l’état de santé de Johnny Halyday, une semaine à peine après la confirmation de son cancer. Et indiquait que la star avait le moral. Dans son édition de mi-mars, l’hebdomadaire rapportait les propos tenus par le rockeur auprès de ses proches. Et quand il évoque la mort, Johnny n’y va pas par quatre chemins : “Je ne vais pas me lais­ser emmer­der par la mort. Et je ne vais pas me lais­ser emmer­der tout court !”, aurait-il lâché, en substance, à son entourage. D’après Paris Match, Johnny Hallyday entend alors être plus fort que la maladie.

15 mars 2017 : “Il va très bien. Merci beaucoup”

D’autres nouvelles de l’état de santé de Johnny sont venues de son fils David Hallyday. Invité sur Franceinfo le 15mars dernier, il n’a pas échappé aux questions incontournables sur son père : “J’ai des nouvelles régulièrement. Il va très bien. Merci beaucoup”, a-t-il déclaré. Mais David Hallyday s’est vite montré agacé : “Ça fait chaud au coeur de voir tant de gens qui me posent des questions, [mais] ce n’est pas trop mon taf, ni mon devoir de parler de sa santé”. Puis de poursuivre : “il va bien et il suit son traitement. Tout est nickel. Ce n’est pas à moi de rassurer les gens. C’est à lui de donner les informations sur son état. Ce n’est pas à moi… Ce serait hyper impudique et je ne le ferai pas”.

Après les nombreux soutiens témoignés sur les réseaux sociaux, Laeticia Hallyday, de son côté, se montre reconnaissance. Sur son compte Instagram, la femme de Johnny Hallyday n’a pas manqué de remercier les fans de son époux. Laeticia Hallyday a également profité de l’opportunité pour redire son amour et partager sa confiance en la guérison de son mari. “Mon homme a un moral de battant, de vainqueur qui continuera à défier les lois de la nature, c’est un guerrier, un lion. J’admire sa capacité à faire front et à tout surmonter avec tant de courage, d’humilité et de persévérance”, a-t-elle ainsi écrit.

Mais le magazine VSD daté de ce 15 mars 2017 laisse songeur sur l’état de santé de Johnny. On y voit la star en couverture, avec dans ses bras sa fille Jade. Devant son visage, les mots “Fuck la mort” donnent aussi une idée de l’état d’esprit du chanteur. Mais à l’intérieur, on apprend que la chimiothérapie a débuté “juste après le jour de l’an”. Et si les premiers résultats étaient encourageants, Johnny a appris en février que des métastases se sont propagées à l’extérieur des poumons, “dans le foie et l’estomac”. La star a été contrainte à l’hospitalisation alors qu’il suivait jusqu’alors son traitement à domicile. “Les résultats du début du deuxième protocole ont été jugés satisfaisants”, tempère VSD, évoquant même une suite qui “s’annonce encourageante”.

Les révélations de l’hebdomadaire sur les semaines qui viennent de s’éculer sont inquiétantes et soulignent le “désespoir” qui pointe de temps à autre dans ce combat. L’autre information inquiétante de VSD, c’est la longue liste d’amis qui se sont rendus en urgence à Los Angeles pour soutenir moralement le chanteur. Du musicien Yarol Poupaud à l’acteur Dany Boon, en passant par le manager de Johnny, Sébastien Farran, Nadia Farès ou encore Omar Sy, ils sont nombreux à avoir sauté dans un avion pour aller au chevet du rockeur. Grand ami du couple Hallyday, Jean Reno a même passé une semaine avec sa compagne dans la villa de Johnny, Pacific Palisades, indique VSD. L’objectif : “lui remonter le moral”.

17 mars 2017 : “Fuck the cancer ! “

Après le “Fuck la mort” qui barrait sa photo dans VSD la veille, Johnny persiste et signe : “Fuck the cancer !” Voilà comment en tout cas il s’adresse à la maladie. De retour en studio pour un nouvel album, le rockeur a mis en ligne ce 17 mars une photo – certes prise il y a 4 ans – qui révèle bien son état d’esprit actuel. Sur le cliché déposé sur son réseau Instagram, on le voit accroupi au premier plan faisant un doigt d’honneur que l’on devine adressé à la maladie. Johnny indique aussi à ses fans qu’un nouveau disque (le 51e de l’artiste) sera bientôt dans les bacs.

6 avril 2017 : “Qu’il puisse ne plus être là la terrifie”

Si le couple Hallyday affiche un tempérament téméraire en public, il semblait qu’en privé, il en soit tout autre. Selon Paris Match, qui a rapporté les propos d’un ami de Laeticia Hallyday dans son édition du 6 avril, la femme de Johnny Hallyday se dirait terrifiée à l’idée de perdre son rockeur d’époux. “Comprenez-la. Elle est avec Johnny depuis qu’elle a 20 ans, c’est l’amour de sa vie. L’idée qu’il puisse ne plus être là et qu’elle se retrouve seule avec les filles la terrifie. Ce n’est pas du tout dans l’ordre des choses. Johnny s’est relevé de tellement de combats. Mettez-vous à sa place !”, aurait-il avancé à l’hebdomadaire.

11 juin – 5 juillet 2017 : les Vieilles Canailles

Le 11 juin 2017, après une relative période d’accalmie, débute pour Johnny la tournée des Veilles Canailles, aux côtés de Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Près de Lille, le rockeur de 74 ans est bien là, mais semble à la peine : il doit assez vite s’asseoir pour interpréter “Les Cactus” et rate même un couplet. Mais la suite de la tournée montre qu’il dispose encore d’une incroyable énergie. Le 25 juin, pour le concert à Bercy, retransmis devant 4 millions de téléspectateurs sur TF1, Johnny fait très bonne figure. Même s’il s’assoit régulièrement sur un tabouret haut et prend des pauses régulières au bar installé sur scène, les chansons sont interprétées avec énergie et les blagues fusent avec ses comparses. Johnny ne ratera aucune des 17 dates de la tournée en France, en Suisse et en Belgique.

Mais un proche de celui que l’on surnomme le “Taulier” rapporte néanmoins que lors de la tournée, la maladie a bien failli reprendre le dessus. “Pendant les premières dates, Johnny souffrait de la chaleur, c’était dur physiquement. Un soir son médecin ne voulait pas qu’il monte sur scène ; Johnny a quand même donné le concert, un peu écourté seulement”, confie-t-il. Reste qu’au fil de la tournée, “il allait de mieux en mieux”, constate également ce proche, dont le Parisien se fait l’écho quelques mois plus tard. Une tournée qui a “fait beaucoup de bien” au chanteur selon ses proches. Les Vieilles Canailles se séparent après un concert final en apothéose le 5 juillet, à Carcassonne. Johnny peut désormais profiter de ses vacances.

27 juillet 2017 : une hospitalisation démentie

Le 27 juillet, 20 minutes et Closer rapportent de concert que Johnny Hallyday a été hospitalisé quelques jours plus tôt, le lundi 24 juillet, à Paris. Tout juste sorti de cette courte hospitalisation, Johnny aurait simplement subi plusieurs examens en vue de planifier une chimiothérapie. L’information est rapidement démentie par un proche du chanteur au Figaro& d’un laconique : “C’est faux !” Mais la rumeur, une fois encore, est tenace. Selon Closer et 20 Minutes, Johnny Hallyday a même dû repousser son départ en vacances, à Saint-Barth, où il doit fêter l’anniversaire de ses filles Jade et Joy. Dans Le Figaro, le proche du chanteur apporte le même démenti : “Johnny part aujourd’hui à Saint-Barth”.

Sur les réseaux sociaux, le couple ne laisse en tout cas rien paraître de ces turpitudes : une vidéo partagée sur Instagram par Laeticia Hallyday montre la petite Joy, 9 ans, souffler ses bougies, à Paris, mais en compagnie de son père. Le 28 juillet, la petite famille décolle bel et bien pour Saint-Barthélémy dans l’appareil de leur ami Jean-Claude Darmon. Et le 29 juillet, le site Pure People revient sur cette hospitalisation express et évoque des résultats “très encourageants”. “Les séances de chimiothérapie effectuées à Paris depuis son arrivée le 30 mai dernier ont très bien fonctionné”, indique le magazine people. Le 3 août, Johnny est bien à Saint-Barth, visiblement en forme,pour les 13 ans de Jade.

5 août 2017 : Johnny se déhanche sur Despacito

Comme s’il fallait encore une preuve que la légende n’est pas près de s’arrêter… Au beau milieu de l’été, le couple Hallyday veut encore faire oublier l’épisode de l’hospitalisation. Le 5 août, une vidéo publiée sur Instagram par Laeticia Hallyday montre “l’idole des jeunes” en train de se déhancher en boîte de nuit sur Despacito, le tube de l’été 2017. “Sourire aux lèvres et déhanché au rendez-vous, les deux tourtereaux ont l’air de bien s’amuser” sur la chanson portoricaine qui a battu tous les records de téléchargements.

6 août 2017 : une tournée annoncée pour 2018

Le dimanche 6 août, nouvelle (bonne) surprise : Johnny annonce sur Twitter qu’il sera de retour sur scène l’année prochaine. “Bientôt 2018 tournée rock and blues”, écrit-il laconiquement. Un simple message accompagné d’une photo de lui en concert et de trois emoji de guitare. Pierre-Alexandre Vertadier, le producteur des tournées de Johnny Hallyday, n’est même pas informé de cette annonce selon le Parisien, mais il ne dément pas : “On n’a encore calé aucune date ni aucune salle, mais on en parle depuis qu’on a fini la tournée précédente, ‘Rester vivant'”. Celle-ci s’était arrêtée à l’été 2016 après 90 dates.

“Ce n’était un secret pour personne que Johnny avait envie de remonter sur scène et reprendre la route. Et comme en plus la tournée des Vieilles Canailles s’est bien passée…”, ajoute celui qui affirme au Parisien ne “pas être du tout surpris” par cette nouvelle annonce. Une telle décision n’est en tout cas jamais prise à la légère. Johnny Hallyday a sans doute dû passer une batterie de tests afin de rassurer investisseurs et autres professionnels prêts à se lancer dans cette nouvelle aventure.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Johnny Hallyday

@JohnnySjh

Bientôt 2018 tournée rock and blues🎸🎸🎸

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

13 septembre, 30 septembre 2017 : Johnny de retour en studio

La rentrée s’annonce aussi sous de bons auspices pour Johnny Hallyday. Entre le 13 et le 30 septembre, son épouse Laeticia a posté plusieurs vidéos sur Instagram dans lesquelles on voit le rockeur en studio, à Los Angeles, pour terminer l’enregistrement de son album, débuté en mars par un tonitruant “Fuck the cancer !” (lire ci-dessus). Dans une vidéo muette (sans doute pour éviter le piratage d’un nouveau morceau), on peut voir le rockeur chan­ter debout face à la table de mixage, aux côtés de l’artiste et producteur Yodelice. Après ses vacances à Saint-Barth donc, Johnny Hallyday a repris du service. À 74 ans, la star ne semble pas sur le point de s’arrêter.

28 septembre 2017 : la mort de Johnny annoncée

Le 28 septembre 2017, à la mi-journée, la mort de Johnny Hallyday était annoncée par erreur sur les réseaux sociaux. Et pas par n’importe quel anonyme. C’est un grand média, France Bleu, qui a diffusé l’information sur son compte, avant de plaider immédiatement le piratage. L’article, titré “Johnny Hallyday : le ‘roi du Rock’ s’est éteint cette nuit”, paraissait déjà assez bancale venu d’une station comme celles de Radio France. Le post, publié sur Facebook, indiquait que les causes du décès étaient “encore à établir” et que “la piste du cancer” n’était “pas éloignée (sic)”… Le démenti de Maxence Petitjean, rédacteur en chef du site, était immédiatement venu mettre un terme aux volontés de propager les rumeurs.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Vincent Pastorelli

@vincentFUUU

Mais, @francebleu ? https://www.facebook.com/reseau.francebleu/posts/1997655826917739 

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

16 octobre 2017 : “Il va bien, il se soigne, il se bat. Il est encore là”

Les dernières nouvelles livrées par les proches de Johnny Hallyday datent du 16 octobre dernier. “Il va bien, il se soigne, il se bat. Il est encore là. Ne vous inquiétez pas “, a assuré sur RTL Sébastien Farran, son manager depuis 2012 ce jour là. Sébastien Farran ajoutait que Johnny Hallyday avait été très impliqué dans le disque de reprises de ses chansons qui sortira le 17 novembre prochain (“On a tous quelques chose de Johnny”). Il a aussi confirmé que l’icone du rock français préparait une nouvelle tourné et un nouvel album et ce malgré l’annonce de son cancer des poumons.

20 octobre 2017 : Johnny cloîtré chez lui ?

Les commentaires sur la la santé de Johhny ont été relancés par article de Voici, publié dans son édition du 20 octobre. Dans ce papier très alarmant, l’hebdomadaire people écrivait que Johnny Hallyday ne sortait plus de son domicile de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine, terrassé par une douleur à la jambe. Piégé, luttant, “à l’abri des regards” contre son cancer des poumons, le rockeur était soi-disant dans une phase particulièrement difficile du combat qu’il mène depuis le début de l’année. Quant à sa femme, Laeticia Hallyday, qui montrait pourtant des signes encourageants cet été, elle y était dépeinte comme très inquiète au sujet de la santé de son mari. Le lundi suivant, Johnny avait du démentir lui-même les bruits de couloir qui ont circulé tout ce week-end sur sa santé, en postant sur le réseau social une photo sur laquelle on le voit au volant d’une décapotable, manifestement une sportive. “Studio studio et studio. A bientôt les amis”, écrivait-il en légende, comme pour marteler que, oui, il sort de chez lui, oui, il poursuit l’enregistrement de son album et oui, la tournée prévue en 2018 est toujours d’actualité. S’en sont suivis de nombreux messages de soutien (parmi lesquels un message de Michel Polnareff) et des photos du rockeur en famille, en train de déguster un pot au feu ou encore des clichés d’Halloween partagés par Laeticia sur Instagram.

Mort de Johnny Hallyday, rumeur tenace

Depuis des années, Johnny Hallyday est régulièrement victime de rumeurs qui annoncent qu’il est gravement malade, voire proche de la mort. Les premiers bruits sur la santé de Johnny Hallyday remontent à 2009. Il faut dire que cette année-là, la santé de la star vacille. Un accident sur son yacht oblige le rockeur à un séjour à l’hôpital. Sa hanche, déjà été fragile à cause d’une chute remontant à 1983, doit être examinée. Les assurances de l’artiste réclament des analyses plus complètes de son état de santé et un polype doit lui être retiré.

A la fin de l’année, Johnny est opéré d’une hernie discale par le docteur Stéphane Delajoux. Le début d’une longue saga débute avec une hospitalisation à Los Angeles, l’annulation d’une tournée et une grosse frayeur puisque le chanteur a été mis en coma artificiel. L’affaire sera portée en justice et donnera lieu à de nombreuses révélations, notamment sur la consommation excessive d’alcool qui aurait compliqué sa convalescence. En 2011, Johnny doit de nouveau se faire opérer pour remplacer sa prothèse de hanche. L’été suivant, en vacances à Saint-Barthé­lémy, un virus frappe la star qui souffre de tachycardie. Des rumeurs sur de prétendus “problèmes cardiaques” ne tarderont pas à suivre…

En août 2016 le célèbre rockeur français a été déclaré mort sur Twitter, avant que ce dernier ne publie une photo de lui et de ses musiciens. Quelques mois plus tôt, un faux site de CNN, la célèbre chaîne de télévision américaine, déclarait que le chanteur avait été victime d’un terrible accident de voiture. Là encore, l’information avait fait le tour des médias peu rigoureux, avant d’arriver aux oreilles du principal intéressé, bien vivant.

Il y a aussi cette rumeur de mars 2017, juste avant l’annonce du cancer, quand sa fille Laura Smet plaidait le piratage de son compte Facebook après qu’un message annonçant le décès de la star eut été diffusé. Le compte de Laura Smet avait annoncé un Johnny “condamné”, victime d'”un cancer des poumons”. La mort de Johnny Hallyday apparaissait alors comme imminente. “Il y a quatre mois, mon père a appris qu’on lui avait diagnostiqué un cancer des poumons. Récemment, des métastases ont atteint son foie, son estomac et malheureusement, son pancréas. Il est donc condamné. Mais malgré cela, il continue à se battre”, indiquait précisément le message qui s’est par la suite révélé être un acte de malveillance.

Un homme, proche de la fille de Johnny Hallyday, avait été interpellé. Il aurait affirmé à la police avoir entendu une conversation téléphonique évoquant la maladie du chanteur et aurait voulu en restituer le contenu sur le compte Facebook de Laura Smet. Un signe précurseur de ce qui allait être annoncé ? A la suite du piratage, Johnny était intervenu, affirmant alors aller “très bien”, photo à l’appui sur Twitter (voir le tweet ci-dessous). Mais il ne faisait pas encore mention de son cancer. Mercredi 8 mars, sur Twitter, tout en dévoilant qu’il était bien atteint de la maladie, Johnny dénonçait encore des “informations alarmistes répandues par certains médias et les réseaux sociaux […] erronées, gênantes et indignes”.

Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter
Johnny Hallyday

@JohnnySjh

Pour tous ceux qui m’aiment, je vais très bien 👍Merci

Leave a Response